Extensions de cils : la petite histoire

Les extensions de cils qui s’inscrivent comme une pratique à la mode aujourd’hui connaissent une histoire particulière. On ne le devinerait pas, mais elle remonte à une date lointaine quoiqu’à l’époque, les techniques utilisées étaient encore loin de celles que l’on met à profit aujourd’hui.

On vous raconte ici l’histoire des extensions de cils :

Extensions de cils, une pratique qui remonte au XIXe siècle

Rallonger nos cils a depuis très longtemps été considéré comme une pratique esthétique ayant pour but d’améliorer l’apparence de notre regard à travers nos yeux. De nombreux livres datant du XIXe siècle témoignent de cette perception que l’on a de l’extension de cils.

On en est ensuite venu à préconiser la coupe des poils qui forment nos cils et ce, afin de favoriser une repousse plus longue et plus dense. La croissance des cils a d’ailleurs été l’objet de nombreuses obsessions. Il fût un temps où l’on proposait des produits spéciaux tels des pommades ou encore des lotions destinées à faire pousser les cils.

Des coupures de presse française ont aussi permis de relever qu’en 1882, les femmes du pays ont commencé à coudre des poils au niveau de leurs paupières. Les faux-cils faisaient dès lors partie intégrante des produits de beauté de l’époque.

Extensions de cils, une évolution au XXe siècle

La première vraie méthode consistant à tisser des faux-cils est apparue en 1902 et nous vient du coiffeur britannique Karl Nessler. Ce dernier a d’ailleurs pris soin de breveter sa technique ce qui lui a permis de commercialiser ses produits au sein de son salon et ce, dès 1903.

Les Etats-Unis ont suivi en 1911 à travers Anna Taylor qui obtiendra elle aussi son brevet de faux-cils.

Les extensions de cils ne sont devenues monnaie courante que bien plus tard lorsque des stars comme Seena Owen ont commencé à porter des faux-cils pour corriger l’intensité de leur regard à la télévision.

A l’occasion du film « Intolérance » qu’elle aura tourné sous la direction de D.W. Griffith, ce dernier lui a fait poser des faux cils en cheveux humains tissés. On est alors en 1916.

La popularisation des extensions de cils n’aura été effective que dans les années 30 et s’est faite en parallèle avec l’amélioration du rendu des faux cils grâce à de nouveaux choix de matières premières, mais aussi au perfectionnement des techniques de pose.

Extensions de cils, une amélioration des techniques

Vers les années 2000, les Coréens commencent à développer des techniques plus élaborées en matière d’extension de cils. A partir de 2004, la pratique se vulgarise auprès des célébrités d’Hollywood.

Les matières premières des faux-cils se diversifient pour donner le résultat le plus naturel possible. Le port de ces accessoires devient aussi plus confortable, car les poils deviennent plus légers.

On ne s’étonnera pas de voir encore les méthodes d’extension de cils se perfectionner encore plus dans les années à venir.

 

Laisser un commentaire

*

code